179721841350821906_X03M6j8Q_b

J'adore ce livre ! je le conseille à toute personne qui s'interroge de près ou de loin au sujet des écoles différentes...

C'est un guide très détaillé qui aborde niveau par niveau (maternelle, élémentaire, collège et lycée) les différences entre les 3 principales pédagogies alternatives (Montessori, Freinet, Steiner). Un tableau donne rapidement une vue d'ensemble des similitudes et des différences, puis chaque pédagogie est détaillée: matériel, principes, ambiance, organisation, journée type... Des questions, liens et exemples suivent pour aller plus loin.

Le guide aborde aussi les nouveautés apparues dans l'enseignement général pour les élèves en difficulté, l'apprentissage informel à la maison et l'école à la maison.

Le dernier chapitre est très utile: quelles questions poser, sur quels aspects interroger au moment du rendez-vous avec l'école.

Mes notes personnelles:

C'est toujours très difficile de faire le bon choix, aller vers le public, le privé, une école différente, un rythme léger, soutenu, des activités individuelles, de groupe, ouvert sur le monde ou très communautaire ????... Observer son enfant et ses besoins est déjà la première clé, ensuite visiter chaque école, parler beaucoup, demander à rencontrer l'équipe, pas seulement le directeur, regarder les locaux, se faire expliquer le projet d'école, les activités péri-scolaires, la cantine, la place laissée aux enfants, l'adaptation aux différences...

Pour moi, l'écoute de la parole et du ressenti de l'enfant sont primordiaux. Si un enfant habituellement gai, heureux d'aller à l'école, devient négatif, pleure, refuse d'y aller et change de comportement alors il est temps d'aller voir ailleurs ! Et pour connaitre pas mal de parents qui en sont passés par là je vous jure que c'est plus facile pour un enfant de changer d'école même en cours d'année, que de continuer à se faire violence et à souffrir un peu plus chaque jour qui passe... J'ajouterai qu'en cas de situation critique et si votre situation personnelle vous le permet, il vaut mieux ne pas mettre l'enfant à l'école le temps de trouver une nouvelle solution, c'est un message positif qui lui montre que sa souffrance est entendue et qu'on lui reconnait le droit de ne pas être heureux des choix que les adultes ont fait pour lui.

Bonne lecture !